Bouée de remontée SPIRO 141 900
(texte original)

Bouée spiro vue éclatée vue éclatée



– Permet les remontées contrôlées les plus rigoureuses et les arrêts les plus précis.
– Permet de rectifier la pesée en cours de plongée et de se stabiliser à une profondeur déterminée.
– Assure une remontée rapide en surface, en cas de danger.
– Constitue une ultime réserve d’air.
– Gilet de sauvetage en surface.
– Facilite la remontée de charges.
– Permet de remonter coudes au corps, le robinet de la bouteille et le cordon de commande de la soupape étant très accessibles dans la partie basse du gilet.


Description

La bouée de remontée SPIRO comporte :
Un corps, d'une capacité de 16,5 litres, confectionné avec un solide tissu hypalon résistant à l’usure et au vieillissement,
comporte à sa partie basse, un orifice de vidange et la gaine de fixation de la bouteille. Tous les assemblages sont réalisés par vulcanisation à chaud. à chaud.

Une soupape, tarée à 110 mb, placée au haut de la bouée, a deux fonctions :

Elle fait office de clapet automatique de sécurité au cours de la remontée et permet la vidange contrôlée de la bouée au moyen d'un cordon de nylon coulissant dans une gaine dont la poignée de commande, très facilement accessible se trouve dans la partie basse du gilet.

Une bouteille de 0,4 litres à 200 bars, de capacité de 80 l; en air détendu, permet un gonflage de 8 l. à 90 m, soit 16 l. à 40 m. Le robinet à ouverture rapide est muni d'un volant caoutchouc “Bien en main .
La bouteille est protégée intérieurement par épikotes, et extérieurement métallisée et peinte.
Sa capacité réduite épreuve et réépreuve du Services des mines.
Elle est reliée à la bouée par un raccord à joint torique contant un clapet de non retour évitant toute entrée d'eau dans la bouteille.

Une pipette reliée au corps par un tuyau annelé, permet le gonflage de la bouée à la bouche.
En cas de nécessité elle donne au plongeur la possibilité de ventiler ses poumons au cours de la remontée.
La pipette se prens en bouche aisément, une valve en poussoir en commande l'ouverture. Hors service, la pipette est maintenu en place par une pince en caoutchouc fixée sur le raccord de la bouteille.

Un sanglage constitué d'une sangle d'entre-jambes en nylon, réglable en hauteur, accrochée sur la collerette d'une part à la hauteur de la naissance du cou et d'autre part sous la gaine de la bouteille qui est ainsi parfaitement maintenue en place

Un raccord de chargement avec purge à vis
Il permet la charge de la bouteille par transvasement d'un bloc de plongée.


Principe

Un plongeur en difficulté a la faculté, en ouvrant le robinet de la bouteille, de gonfler sa bouée, qui acquiert ainsi une importante flottabilité positive, et l'entraîne dans son mouvement ascendant.
Au cours de la remontée l'air contenu dans la bouée prend un volume d'autan plus grand que la pression ambiante décroît.
La soupape de large section, s'ouvre dès que la pression interne dépasse le tarage.
D'autre part, le plongeur peut freiner ou stopper rapidement sa remontée , en actionnant manuellement cette même soupape à l'aide d'un cordon.
La section de la soupape, largement dimensionnée, évite tout risque d'éclatement et permet un rigoureux contrôle de la remontée.
La couleur orange du corps de la bouée facilite le repérage en surface.